18Juil
Christian Vachon
La librairie

Trésors cachés des îles du Saint-Laurent

Chaque île contient-elle un trésor caché ? Le journaliste Philippe Teisceira-Lessard et le photographe Olivier Pontbriand, du quotidien La Presse, sont partis à l’aventure, sur le fleuve, pour le vérifier.

Ils en sont revenus, non pas avec des coffres pleins de bijoux et de pièces d’or, mais avec un bagage aussi riche, fait d’histoires et de photos qu’ils nous dévoilent dans Le Saint-Laurent, d’île en île.  Rencontres et paysages, publié, ce printemps, aux éditions La Presse. « Pour les insulaires, il n’y pas d’île au trésor.  Le trésor, c’est leur île ».

Le Québec n’est pas qu’un immense territoire, constitué d’un seul bloc.  Le Québec, c’est aussi des milliers d’îles, nous rappellent, d’entrée de jeu, les deux explorateurs.  « La métropole du Québec, et son plus petit village, se trouvent tous deux sur des îles du Saint-Laurent ».

De 2016 à 2018, au cours de pérégrinations estivales, au fil du fleuve, ils vont accoster, en bateau de pêche, en kayak (ou même descendre en hélicoptère) sur vingt-deux  d’entre elles, de l’île Harrington (devenue inoubliable, avec ses trottoirs de bois, depuis la sortie du film La grande séduction) à l’île Dorval (qui ne parvient pas à se faire oublier, malgré les efforts des villégiateurs).  « Qu’est-ce que font les insulaires ? » s’interrogent les « anthropologues du dimanche » à leur arrivée sur chaque île.

Sur l’île d’Anticosti, dans ce « royaume du pick-up », ils font la connaissance d’un conducteur de camion-citerne livrant le diesel à une centrale d’Hydro-Québec fonctionnant à cette énergie, qui lui permet de recharger la batterie de sa Mitsubishi électrique.

Sur l’île Niapiskau, ils suivent les traces des enquêteurs biologistes de Parcs Canada partis aux trousses de l’assassin du chardon de Mingan, la plante iconique des lieux.  Le principale suspect : une eau devenue trop salée, suite aux changements climatiques.

À l’île Verte, on y apprend que « la malle c’est sacré ! ».  L’île n’a pas de bureau de poste, pas d’école, mais une facteur, Jacques Fraser, le troisième de sa famille à occuper cette fonction.  Trois fois par semaine, « en bateau, en motoneige, en hélicoptère », il fait traverser le fleuve au courrier des insulaires.

À l’île Dupas, ce sont les vaches qui, par barges, transitent sur le fleuve, pour profiter du pré communal de l’endroit.  Les bêtes, bénéficiaires de ce « camp de vacances qui meugle », en sortent « avec quelques kilos en plus ».

En nous partageant leurs souvenirs, en nous partageant leurs images, Philippe Teisceira-Lessard et Olivier Pontbriand nous font, bien sûr, apprécier la beauté et la singularité de ces lieux.    Ils nous font aussi, on s’en aperçoit, prendre conscience de la fragilité, de la vulnérabilité, de la précarité du mode de vie des insulaires.   « L’impression de voir l’Atlantide avant la grande immersion ».

Sur l’île d’Entrée, le compte à rebours s’achève pour la vieille communauté anglophone.  L’école locale est depuis longtemps transformée en musée.

Sur l’île aux Grues, les fermes laitières s’envolent (il n’en reste plus que deux), tout comme les deux enfants de l’endroit qui, chaque jour, utilisent un Cessna en guise d’autobus jaune pour se rendre, sur la terre ferme, à l’école.

Des traditions se perdent, certes, « mais aussi des projets renaissent sur des lieux délaissés depuis longtemps ».

Sur l’île Blanche, une société créée par des professeurs de biologie gère depuis peu la cueillette du duvet de l’eider, un produit de grande luxe, « l’or gris de l’île blanche ».

À l’île Lapierre, près de Montréal, on recrée, à partir d’un ancien dépôt à remblai, un milieu humide, un « marais naturel », prêt à accueillir des perchaudes, des couleuvres, des tortues.

Des nouveaux trésors qui se dissimulent sur des îles.  Des histoires qui se terminent bien.

Le Saint-Laurent, d’île en île.  Rencontres et paysages. Philippe Teisceira-Lessard et Olivier Pontbriand,  les éditions La Presse.

Fermer

Service aux
institutions

T 418 692-1175, poste 2 F 418 692-1021 Courriel

Commandes
internet

Courriel

Événements littéraires,
publicité, dons et commandites

Courriel

Vieux-Québec

  • 1100, rue Saint-Jean
  • Québec (QC) Canada
  • G1R 1S5
T 418 694-9748 F 418 694-0209 Courriel

Heures d'ouverture

De janvier à mars

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

D'avril à octobre

9 h 30 à 22 h tous les jours

Novembre et décembre

9 h 30 à 21 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 22 h du jeudi au samedi

Saint-Roch

  • 286, rue Saint-Joseph Est
  • Québec (QC) Canada
  • G1K 3A9
T 418 692-1175 F 418 692-1021 Courriel

Heures d'ouverture

Horaires habituels

9 h 30 à 18 h du samedi au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au vendredi

Juillet et août

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

Décembre

9 h 30 à 18 h du dimanche au mardi
9 h 30 à 21 h du mercredi au samedi

Loretteville

  • 10885, Boulevard de l'Ormière
  • Québec (QC) Canada
  • G2B 3L5
Courriel

Heures d'ouverture

Horaires

30 minutes avant la première séance – Au début de la dernière séance

Programmation à retrouver ici

À propos

Fondée en 1972, la Librairie Pantoute, dont les deux succursales sont agréées, compte, au total, plus de 50000 titres en inventaire.  Elle est membre de l’Association des librairies du Québec (ALQ) et du regroupement des Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

En 2012, elle célébre ses 40 ans d’existence. En 2014, la Librairie et Le Studio P deviennent la propriété de leurs employés qui se sont regroupés sous forme d’une corporation et d’une coopérative. La Librairie compte une trentaine d’employés.

Services

  • Service aux institutions

La Librairie Pantoute offre un service personnalisé, courtois, efficace et rapide aux institutions publiques et privées.

Service de commandes

– Suivi rigoureux de vos commandes et de votre budget
– Commandes spéciales (Europe et États-Unis)
– Réservations automatiques de séries BD
– Commandes en ligne de livres papier et numériques
– Livraison rapide et gratuite dans la région de la Capitale Nationale (des frais sont à prévoir pour le reste du Québec)

Service de recherches

– Recherches bibliographiques avancées
– Suggestions d’ouvrages selon vos besoins
– Envois de livres en consignation

Visites en librairie

– Nous vous accueillons en librairie ou dans notre salle de montre de la succursale Saint-Joseph
– Conseils de nos libraires spécialisés
– Présentations sur des thèmes ou des genres précis chez nous ou chez vous!

Institutions Hors-Québec

– Rabais de 15 % sur la plupart des livres
– Livraison rapide
– Service bilingue

Pour information.

  • Service aux particuliers

– Service-conseil personnalisé
– Commandes de livres et commandes européennes
– Recherches bibliographiques avancées
– Compte de fidélité

  • Commandes Internet

– Commandes en ligne de livres papier et numériques sur pantoute.leslibraires.ca

  • Événements littéraires

La Librairie croit que son rôle de diffuseur culturel auprès de la population est important. C’est pourquoi elle organise régulièrement des événements littéraires tels que des lancements de livres, des séances de signature et des causeries.

Pour information.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Menu Rechercher
MamboMambo