20Juin
Christian Vachon
Santé

Tout, tout, tout sur l’Alzheimer

D’un inventeur de la motoneige aux bâtisseurs des grands barrages hydroélectriques, le Québec, depuis longtemps, est une pépinière de pionniers en tous domaines.

Depuis deux décennies, Judes Poirier est l’un d’entre eux, faisant sa marque dans la recherche biomédicale.  Sa description du rôle primordial de l’apolipoprotéine E dans la réparation des cellules cérébrales a permis des avancées majeures dans la connaissance des causes et traitement des maladies d’Alzheimer et Parkinson.

Le professeur Poirier ne souhaite toutefois pas se confiner à un rôle de chercheur vedette à son laboratoire de l’Université McGill.  Il désire s’adresser au public, un public de plus en plus intriguer, de plus en plus inquiet des ravages des deux maladies.  Il a d’ailleurs publié, en 2011, un ouvrage sur l’une d’entre elles, la maladie d’Alzheimer, un ouvrage qui a obtenu un franc succès.

Mais, près de dix ans plus tard, nous comprenons maintenant tellement mieux cette maladie qu’une mise à jour du bouquin s’avère indispensable.

Une nouvelle édition, écrite en collaboration avec son collègue Serge Gauthier, du département de neurologie et neurochirurgie à McGill, vient d’être publiée, cet hiver 2020, chez Trécarré, sous le titre La maladie d’Alzheimer : diagnostic, traitement, recherche , prévention.  En moins de 180 pages, vous saurez tout, tout, tout sur l’Alzheimer, une maladie qui, avec l’accroissement significat de l’espérance de vie, peut prendre des allures d’épidémie.

Les professeurs Poirier et Gauthier, évitant l’alarmiste, disent néanmoins les choses telles qu’elles sont, démystifiant la maladie dans son ensemble grâce à des tableaux colorés, à l’usage fréquent de questions et réponses :  pourquoi les 2/3 des personnes affectées par l’Alzheimer son des femmes ?  Peuvent-elles utiliser l’œstrogène pour prévenir ce fléau sans risquer le cancer ?…

Ils nous offrent un tour d’horizon complet de l’actualité scientifique, présentant un bilan des avancées –et des échecs- de la recherche médicale.  Ils effectuent surtout un triage, séparant le vrai du faux, parmi tous ces racontars circulant sur l’Alzheimer :  va-t-on pouvoir régénérer des cellules mortes ?  Les antioxydants, les vitamines « C » et « E », est-ce que cela vaut la peine de continuer ?…

En neuf chapitres brefs, ils nous font comprendre un Alzheimer « qui est beaucoup plus qu’une maladie de la mémoire ».  Ils nous présentent, au chapitre 1, un Bavarois, le professeur Aloïs Alzheimer, « un homme de science et de cœur », le premier, en 1906, a décrire cette maladie neuro-dégénérative progressive.

Ils nous expliquent, au chapitre trois, les premiers symptômes, comparant les différents tests permettant de soupçonner si une personne à une maladie d’Alzheimer, nous indiquant « quand il est nécessaire de consulter un spécialiste », nous prévenant des graves décisions qu’on aura à prendre lors des différents stades de la maladie chez un de nos proches : « La personne peut-elle encore conduire son automobile ? », « La personne peut-elle demeurer seule et être en sécurité ? », «La personne peut-elle cesser de prendre ses médicaments ? », « Quand est-il temps de placer la personne en centre d’accueil ? »…

Au chapitre quatre « L’évolution naturelle de la maladie d’Alzheimer », ils détaillent plus longuement les sept stades (et, fort pertinemment, «ce qu’on peut faire à chaque étape ») inspirés par l’Échelle de détérioration globale (EDG) du docteur Barry Reisberg.

C’est, précision essentielle, entre les stades 3 (troubles cognitifs légers) et 4 (démence modérée) que la recherche sur la maladie progresse de façon significative. « Nous apprenons beaucoup (sur son évolution) dans les phases qui précèdent l’apparition des premiers symptômes ».  «Nous sommes passés du stade de la détection difficile de la maladie à l’élaboration de stratégies de prévention très sophistiqués », avec l’émergence, par exemple, de nouvelles technologies en imagerie cérébrale.

Les facteurs de risque sont nombreux : le diabète, le degré de scolarisation, l’histoire familiale (car il existe un Alzheimer de type génétique),… Mais il est possible de prévenir, de retarder la maladie en modifiant ses habitudes, en adoptant, entre autres, un régime alimentaire de type méditerranéen.

Toutefois, bonne bouffe, exercices physiques et motivation ne suffisent pas.  Les approches pharmaceutiques peuvent venir en aide, et, là-aussi, les voies de recherche, en domaine de prévention, sont des plus prometteuses, notamment du côté des « médicaments modulateurs de l’inflammation et du système immunitaire, des facteurs de croissance neuronale et de l’insuline et de la protéine tau, de même du côté des agents pharmacologiques modulateurs des gênes défectueux, tel le gêne paresseux de l’apolipoprotéine E ».

On se dirige également vers une médecine dite personnalisée « où l’on s’assure de donner au patient le traitement le plus approprié à sa maladie, mais ausso selon la nature et le comportement des gênes dont il a hérité de ses parents ».

Quant aux traitements, au-delà du stade 4, soyons réaliste, ne croyons pas, pour l’instant au miracle, du type « cellules souches », du type réactivation, «par une chirurgie cérébrale, aux risques très hasardeux », de neurones latentes dans notre cerveau.  Misons encore sur ces antidépresseurs, ces antipsychotiques qui permettent, de plus en plus, de « tempérer » la démence.

Judes Poirier et Serge Gauthier nous invitent, enfin, dans ces stades ultimes de la maladie, à nous préoccuper d’une autre personne, à intervenir pour éviter que le proche aidant, vivant un stress continuel, « ne devienne lui-même malade ».  Car Alzheimer, et Parkinson sont de terribles fléaux, bouleversant le quotidien de l’entourage.   Nous pouvons tous en témoigner .

–  La maladie d’Alzheimer : diagnostic, traitement, recherche, prévention.  Judes Poirier et Serge Gauthier, Trécarré

Fermer

Service aux
institutions

T 418 692-1175, poste 2 F 418 692-1021 Courriel

Commandes
internet

Courriel

Événements littéraires,
publicité, dons et commandites

Courriel

Vieux-Québec

  • 1100, rue Saint-Jean
  • Québec (QC) Canada
  • G1R 1S5
T 418 694-9748 F 418 694-0209 Courriel

Heures d'ouverture

Horaires d'été

Du dimanche au mercredi

9h30 • 18h00

Du jeudi au samedi

9h30 • 20h00

Saint-Roch

  • 286, rue Saint-Joseph Est
  • Québec (QC) Canada
  • G1K 3A9
T 418 692-1175 F 418 692-1021 Courriel

Heures d'ouverture

Horaires d'été

Tous les jours

9h30 • 19h00

À propos

Fondée en 1972, la Librairie Pantoute, dont les deux succursales sont agréées, compte, au total, plus de 50000 titres en inventaire.  Elle est membre de l’Association des librairies du Québec (ALQ) et du regroupement des Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

En 2012, elle célébre ses 40 ans d’existence. En 2014, la Librairie et Le Studio P deviennent la propriété de leurs employés qui se sont regroupés sous forme d’une corporation et d’une coopérative. La Librairie compte une trentaine d’employés.

Services

  • Service aux institutions

La Librairie Pantoute offre un service personnalisé, courtois, efficace et rapide aux institutions publiques et privées.

Service de commandes

– Suivi rigoureux de vos commandes et de votre budget
– Commandes spéciales (Europe et États-Unis)
– Réservations automatiques de séries BD
– Commandes en ligne de livres papier et numériques
– Livraison rapide et gratuite dans la région de la Capitale Nationale (des frais sont à prévoir pour le reste du Québec)

Service de recherches

– Recherches bibliographiques avancées
– Suggestions d’ouvrages selon vos besoins
– Envois de livres en consignation

Visites en librairie

– Nous vous accueillons en librairie ou dans notre salle de montre de la succursale Saint-Joseph
– Conseils de nos libraires spécialisés
– Présentations sur des thèmes ou des genres précis chez nous ou chez vous!

Institutions Hors-Québec

– Rabais de 15 % sur la plupart des livres
– Livraison rapide
– Service bilingue

Pour information.

  • Service aux particuliers

– Service-conseil personnalisé
– Commandes de livres et commandes européennes
– Recherches bibliographiques avancées
– Compte de fidélité

  • Commandes Internet

– Commandes en ligne de livres papier et numériques sur pantoute.leslibraires.ca

  • Événements littéraires

La Librairie croit que son rôle de diffuseur culturel auprès de la population est important. C’est pourquoi elle organise régulièrement des événements littéraires tels que des lancements de livres, des séances de signature et des causeries.

Pour information.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Menu Rechercher
MamboMambo