13Juin
Christian Vachon
Nature

L’arbre qui parlait aux hommes

« Je suis un être patient, mais il y a tout de même des limites » : il en a long à dire, Vieux Jack, au biologiste québécois et vulgarisateur scientifique reconnu, Michel Leboeuf dans ces Paroles d’un bouleau jaune, paru chez Multimondes en ce début de printemps 2018.

Vieux Jack est un Betula alleghaniensis, un très vieux bouleau jaune de plus de 250 ans, un colosse d’une « forêt-cathédrale » du piémont laurentien que Michel Leboeuf se propose d’acquérir. Quand Vieux Jack aperçoit le futur propriétaire en train d’explorer les lieux (la présence du géant des bois sera la « première raison valable » de l’achat), il perçoit en lui un homme « sachant écouter la nature ». Il décide, avec aplomb, de lui confier ses états d’âmes, à la manière de Sylvebarbe, le Ents, s’entretenant avec Merry et Pippin, dans les Deux tours de Tolkien. Tout comme ce Sylvebarbe, il converse sur l’avenir de sa race, sur ses rapports ambigus avec les hommes.

Vieux Jack lui vante, bien sûr, la forêt, avec ces chouettes qui hurlent, ces centipèdes et ces millipèdes qui s’y baladent, ces campagnols et ces polatouches qui s’agitent dans les taillis. La forêt, « la plus formidable des richesses », est une spectaculaire machine à nettoyer, à purifier, à recycler la matière. « Marcher en forêt, avec ses effluves bénéfiques (les arbres et autres végétaux libèrent une multitude de composés organiques), c’est comme prendre un bain chaud ».

Vieux Jack nous cause des cycles de la nature, cette « rare certitude » en écologie, du cycle de l’abondance du lynx du Canada suivant celui de sa proie, le lièvre d’Amérique.

Autre « certitude » qu’il énonce, c’est « qu’il n’y a pas de finalité intelligente à l’univers ». Tout ce que l’on peut y observer, c’est une complexification croissante des processus qui existaient au premier balbutiement du vivant. « Pour complexifier, il faut coopérer ». C’est cela le message essentiel que veut nous transmettre Vieux Jack.

Dans la communauté de la forêt, « l’individualité est une illusion ». Ceux de l’espèce de Vieux Jack, les arbres, sont des « êtres sociaux ». Ils sont, en association souterraine avec les champignons, les « grands architectes des sols ». Aucun être vivant ne peut survivre sans leur présence. « Ce n’est ni la séparation, ni l’exclusion, ni la compétition qui gouvernent le monde du vivant (…). L’entraide, la coopération, la symbiose, voilà les éléments clés qui permettent de comprendre l’évolution de la vie ».

Vieux Jack narre une histoire de la Terre qui n’a rien d’une lutte incessante entre les espèces. « La communion, la fusion, l’intégration sont à l’origine de la vie, il y a 1,4 milliards d’années ». « Même la plus humble des substances est source ou objet de collaboration entre les organismes vivants (…). Les excréments de l’orignal servent d’habitat aux champignons et aux mousses ».

La biologie a erré depuis van Linné, au XVIIIsiècle, en voulant mettre de l’ordre dans la nature, en consacrant trop d’attention à la notion même d’espèce, au détriment du flux entre les espèces. En lieu et place d’espèce, il faut parler « d’équipe-espèce », mettre de l’avant la symbio-genèse, la « collaboration organique ».

Vieux Jack s’attriste, s’inquiète face à l’homme qui a perdu « ses repères naturels », des « êtres sans racines ». Vieux sait qu’il a facilité cette « distanciation » de l’humain en lui fournissant lui permettant de construire des villes, le bois lui permettant de fabriquer des lances, des arcs et des flèches, les premiers pas de la distanciation technologique avec le monde naturel.

L’homme ne respecte pas le temps naturel propre aux renouvellements des ressources. Il oublie les processus lents. Il menace les écosystèmes. Le premier coupable est la vitesse. « Je crois que c’est l’accélération qui est un des problèmes de la civilisation », observe Vieux Jack.

Vieux Jack tombe au combat au printemps. Une brève et traitresse rafale, un jour de grand vent, a raison de lui. Sa chute est « l’acte le plus altruiste qu’un arbre puisse accomplir », car « il n’y a rien de plus vivant que le bois mort ». Le vétéran, deux fois centenaire, par un « geste d’une magnifique générosité » va offrir en cadeau à sa communauté naturelle toute sa matière ligneuse, toute l’énergie accumulée dans son feuillage, ses branches, son tronc pendant 250 ans de soleil de juillet.

Mais avant de chuter, Vieux Jack, faisant fi du cynisme, des idées noires, s’était mis à espérer, à croire à un rapprochement, à une réconciliation entre le « premier monde », son monde à lui, naturel, et celui fabriqué, puis virtuel, de l’homme. Il s’était mis à croire à un véritable partage des énergies, à l’image de son trépas qui allait suivre.

« C’est le penchant d’Homo Sapiens pour la collaboration qui a fait de lui, entre toutes les espèces du genre Homo, le candidat idéal à une large migration planétaire, il y a 100 000 ans. Joueur d’équipe, il s’est progressivement affranchi de sa matrice, utilisant l’espace naturel, niant le temps naturel. C’est cette prédisposition à l’empathie, au partage qui le sauvera ».

Le message de Vieux Jack se révèle finalement rassembleur. On ne peut pas aimer la nature et détester l’homme. Nous sommes en fait semblable, nous sommes constitués, comme Vieux Jack, d’atomes de carbone, d’hydrogène, d’oxygène et d’azote.

Michel Leboeuf nous invite à cesser de courir dans nos mondes fabriqués et virtuels, à retourner nous promener dans le monde naturel. « La forêt murmure, les arbres chuchotent. De quoi, de qui parlent-ils ? De nous. Il faut les écouter ».

– À consulter :

Michel Leboeuf, Paroles d’un bouleau jaune, Multimondes.

Fermer

Service aux
institutions

T 418 692-1175, poste 2 F 418 692-1021 Courriel

Commandes
internet

Courriel

Événements littéraires,
publicité, dons et commandites

Courriel

Vieux-Québec

  • 1100, rue Saint-Jean
  • Québec (QC) Canada
  • G1R 1S5
T 418 694-9748 F 418 694-0209 Courriel

Heures d'ouverture

De janvier à mars

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

D'avril à octobre

9 h 30 à 22 h tous les jours

Novembre et décembre

9 h 30 à 21 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 22 h du jeudi au samedi

Saint-Roch

  • 286, rue Saint-Joseph Est
  • Québec (QC) Canada
  • G1K 3A9
T 418 692-1175 F 418 692-1021 Courriel

Heures d'ouverture

Janvier à juin • Septembre à novembre

9 h 30 à 18 h du samedi au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au vendredi

De juin à août

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

Décembre

9 h 30 à 18 h du dimanche au mardi
9 h 30 à 21 h du mercredi au samedi

À propos

Fondée en 1972, la Librairie Pantoute, dont les deux succursales sont agréées, compte, au total, plus de 50000 titres en inventaire.  Elle est membre de l’Association des librairies du Québec (ALQ) et du regroupement des Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

En 2012, elle célébre ses 40 ans d’existence. En 2014, la Librairie et Le Studio P deviennent la propriété de leurs employés qui se sont regroupés sous forme d’une corporation et d’une coopérative. La Librairie compte une trentaine d’employés.

Services

  • Service aux institutions

La Librairie Pantoute offre un service personnalisé, courtois, efficace et rapide aux institutions publiques et privées.

Service de commandes

– Suivi rigoureux de vos commandes et de votre budget
– Commandes spéciales (Europe et États-Unis)
– Réservations automatiques de séries BD
– Commandes en ligne de livres papier et numériques
– Livraison rapide et gratuite dans la région de la Capitale Nationale (des frais sont à prévoir pour le reste du Québec)

Service de recherches

– Recherches bibliographiques avancées
– Suggestions d’ouvrages selon vos besoins
– Envois de livres en consignation

Visites en librairie

– Nous vous accueillons en librairie ou dans notre salle de montre de la succursale Saint-Joseph
– Conseils de nos libraires spécialisés
– Présentations sur des thèmes ou des genres précis chez nous ou chez vous!

Institutions Hors-Québec

– Rabais de 15 % sur la plupart des livres
– Livraison rapide
– Service bilingue

Pour information.

  • Service aux particuliers

– Service-conseil personnalisé
– Commandes de livres et commandes européennes
– Recherches bibliographiques avancées
– Compte de fidélité

  • Commandes Internet

– Commandes en ligne de livres papier et numériques sur pantoute.leslibraires.ca

  • Événements littéraires

La Librairie croit que son rôle de diffuseur culturel auprès de la population est important. C’est pourquoi elle organise régulièrement des événements littéraires tels que des lancements de livres, des séances de signature et des causeries.

Pour information.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Menu Rechercher
MamboMambo